Comment sécuriser sa piscine ?

Comment sécuriser sa piscine ?

Face au nombre très élevé d’accidents survenus dans les piscines des particuliers, le gouvernement a mis en place le 1er janvier 2014 une nouvelle réglementation concernant la sécurité des piscines. Seules les piscines enterrées, semi-enterrées ou naturelles sont concernées par cette obligation. Aujourd’hui, il existe 4 dispositifs permettant de sécuriser sa piscine : la barrière de protection, la couverture, l’abri de piscine ou l’alarme.

La barrière de protection

La première façon de limiter le risque de noyade dans votre piscine est d’installer une barrière de protection. Pour être conforme à la législation, celle-ci doit respecter la norme NF P 90-306. En installant un garde-corps ou une rambarde en alu autour de votre piscine, vous en limitez l’accès, notamment pour les enfants.

Garde-corps en aluminium et plexiglas Monsieur Store

Source : https://www.monsieurstore.com/catalogue/portails/garde-corps.html

Autre point important, la barrière doit mesurer au moins 1,10 m de hauteur et être éloignée d’au moins 1 m du bord de la piscine. Vous pouvez utiliser n’importe quel matériau (rambarde en aluminium, en bois, en PVC…) à condition qu’elle ne soit pas complètement opaque.

Pour que l’accès à la piscine soit vraiment sécurisé, la barrière de protection doit disposer d’un portillon verrouillable. En optant pour un petit portail contemporain, votre barrière de protection pourra même s’intégrer parfaitement dans votre aménagement extérieur !

La couverture de piscine

Autre solution permettant de réduire les risques d’accidents : la couverture de piscine. Cette solution est plus pratique si vous n’avez pas beaucoup d’espace autour de votre bassin pour circuler.

Comme pour la barrière de protection, la couverture de piscine doit respecter quelques impératifs. Tout d’abord, elle doit être conforme à la norme NF P 90-308. De plus, elle doit :

  • Empêcher l’immersion d’un enfant de moins de 5 ans ;
  • Être suffisamment robuste pour soutenir le poids d’un adulte de 100 kg ;
  • Présenter une conception sans danger.

Du moment que ces éléments sont respectés, vous pouvez choisir une couverture souple ou rigide, motorisée ou non.

Attention, les couvertures de type bâche à bulles ne sont pas des moyens de protection efficaces contre la noyade !

L’abri de piscine

Si vous avez les moyens et l’espace, l’abri de piscine permet également de sécuriser les abords de son bassin. Même s’il s’agit d’une solution un peu plus haut de gamme, elle est elle aussi soumise à une norme : NF P 90-309. De même, votre abri doit pouvoir être verrouillé et soutenir le poids d’un adulte de 100 kg.

Il existe différents modèles d’abris de piscine : auvent, coulissant, télescopique ou même escamotable. En plus de l’aspect sécurité, cette solution présente plusieurs avantages :

  • Un meilleur confort lors de la baignade ;
  • Une eau plus chaude qui vous permet de profiter de votre piscine plus longtemps dans l’année.
Abri de piscine dans le jardin d'une maison

Exemple d’abri de piscine – Pixabay

L’alarme

Enfin, dernière solution de sécurité pour piscine : l’alarme sonore. Comme n’importe quelle autre alarme, elle émet un signal sonore lorsque la zone protégée est franchie. Contrairement aux autres solutions, l’alarme n’empêche pas la chute mais ne fait que la détecter.

Néanmoins, elle doit quand même respecter la norme NF P 90-307. Deux types d’alarmes sont disponibles :

  • Alarme de détection d’immersion : elle s’active lorsqu’un objet ou un corps entre dans l’eau ;
  • Alarme de détection périphérique : grâce à un balayage infrarouge, elle détecte les mouvements autour de la piscine.

Notons tout de même que cette solution est plus rapide à mettre en place que les autres dispositifs présentés précédemment.